Mes petites créations ...

Mes petites créations ...

Papy massacré

tout c ' est passé si vite , tel un supersonique tel l 'insecte qui pique 
mais quel rapidité , tout c 'est passé si vite
je n ai rien vu venir , juste cette douleur sourde , atroce , insoupçonnable
aurait - il changé l'emplacement de mon cœur
pour qu il tape aussi fort là ou il ne devrait pas
et puis cette lumière , qui descend doucement 
qui décline peu à peu il est midi pourtant
mais qu'est-ce qui coule ainsi dans le creux de mes joues dans le creux de mes rides
quel est ce liquide chaud qui lentement s ' étend qui recouvre ma peau
que t est il arrivé demande les policiers
reconnais tu ses traits la forme de son nez ?
on est tous bien un peu bronzés par ces chaleurs d ' été !
je ne suis pas malade mais pourtant immobile
tapi , dans le fond de ce lit d ' une chambre morbide que je ne connais pas
et toujours ce coeur lourd , qui marque les secondes 
lui qui c ' est fait discret pendant toutes ces années
juste quelques ratés , pour bien me rappeler
que c ' est lui qui décide , que je fais que passer
et puis cette sensation telle une nouveauté
qui s ' accroche à mes tripes , qui s ' agrippe à mes plaies
la peur , cette angoisse qui va pas me lacher
pourrais je encore sortir , voir le soleil briller
ou suis je condamné , tel a un prisonnier
à tourner dans mes murs , à tourner mes pensées , à tourner mes idées
j ' ai pourtant rien changer en quatre vingt dix ans
cette chaine portée depuis que j ' ai vingt ans
offerte par mes parents souvenir d ' antan
et puis la canebière qui a fait ma fierté celle de mes ainés
de mes amours passés
serait elle à son tour devenue le terrain 
de jeux moins honorables de jeux bien dangeureux
qui murent dans le silence
sans laisser échapper les cris de ton coeur de ton âme
de ta chair meurtrie
tout c est passé si vite que m'est il arrivé
 
Texte de Deal ô


27/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres