Mes petites créations ...

Mes petites créations ...

La faveur de Tom

banc

 

« Maintenant maman me fait confiance, elle dit que je suis grand alors je vais au centre tout seul. C'est vrai que j'ai eu 20 bougies sur mon gâteau le mois dernier. Le trajet n'est pas long et je suis content de marcher dans la rue. C'est le printemps, il y a des jolies filles avec des jolies robes. Moi j'adore les filles, mais elles ont souvent peur de moi, sauf Léa, elle est gentille Léa et elle aime bien quand je lui fais des bisous. Parfois au centre, on se cache dans le placard des dames de service, et elle me raconte plein de secrets.

Tom s'arrête soudain, et s'immobilise, un grand sourire sur les lèvres, il se dirige vers un banc où un monsieur barbu feuillette un livre. »

« Oh, je le savais bien qu'il existait, mais qu'est ce qu'il fait là, il doit être en vacances, maman m'a bien dit de ne parler à personne, mais lui, là, je peux quand même pas passer à côté sans dire bonjour. »

Il s'assoit près du monsieur, et les yeux grands ouverts l'observe avec béatitude.

«  hum... Bonjour, vous êtes en vacances ? Ça me fait drôlement plaisir de vous voir. Je voulais vraiment vous dire merci, vous m'avez beaucoup gâté l'an dernier.

- Je... Je vous ai gâté, pardon ?

- Bien sûr je suis bête, avec tous les enfants que vous avez, vous vous souvenez peut-être plus, je suis Tom, vous m'avez offert, la lunette astronomique, j'adore regarder les étoiles, tout ce beau ciel qui brille.

- Vous devez faire erreur. »

Tom lui fait un clin d’œil et dit en chuchotant : « Vous avez pas le droit de dire qui vous êtes... vous inquiétez pas, je vous ai reconnu, mais bouche cousue. Je voulais vous demandez une petite faveur pour l'an prochain, c'est pas facile , mais vous devez bien avoir une petite poudre magique. Je voudrai que vous ameniez un amoureux à maman, parce qu'elle est toujours triste, je pense qu'elle serait contente, pour moi c'est pas la peine avec la lunette, je suis content, juste un amoureux pour maman. Vous inquiétez pas, je vous écrirai une lettre pour vous le rappeler. Ça marche pour vous ? »

Le monsieur stupéfait, comprenant bien qu'on le prenait pour le Père Noël, ne savait pas trop que répondre à ce jeune naïf, si touchant. Il lui tendit la main , et lui  dit : 

« Je ne peux rien te promettre mon garçon mais je vais faire de mon mieux. Comment elle s'appelle ta maman ?

- C'est Béatrice, Béatrice Jaquet. Merci beaucoup, je voudrais rester avec vous toute la journée, mais je peux pas, je vais être en retard au centre, et ça va chauffer pour moi. »

Tom embrasse la main du monsieur et file sautillant et joyeux.

Le monsieur se dit qu'il aimerait bien posséder cette poudre magique et pouvoir faire plaisir à Tom et à sa mère, il espère que le destin s'en chargera. Il reste pensif un moment, à fixer la Seine, puis une idée repoussant cette fatalité, plus qu'une idée, une évidence s'impose à lui. Pourquoi ne pas essayer...une barbe en moins, un beau veston, peut-être que s'ils se rencontraient la magie opérerait. Alors bien sûr il faut oser, mais qu'a-t-il à perdre, la vie passe si vite, cette solitude lui pèse tant, il aimerait bien lui aussi, une amoureuse pour être heureux. Il file chez lui, regarde le bottin et y trouve l'adresse de Béatrice Jaquet. Béatrice ce prénom chante déjà dans sa tête, peut-être qu'ils ne se plairont pas, mais peut-être que si...

 

merci à Leiloona qui propose ses ateliers d'écriture sur http://www.bricabook.fr/ 

 

photo de Romaric Cazaux



09/06/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres