Mes petites créations ...

Mes petites créations ...

Katia

 

Les pages défilent, les photos se succèdent, son œil les balaie rapidement, Anna, Katarina, Ivana, toutes ces beautés défilent devant lui, il ne veut pas d'une belle parmi les autres, il veut la sienne, sa révélation. Cela fait plusieurs nuits qu'il n'en dort plus, la décision n'a pas été facile à prendre, mais il n'en pouvait plus de la solitude, personne avec qui partager un verre de vin, pour qui aller chercher les croissants le dimanche, il voulait une main à tenir, des regards à échanger, de la vie avec lui, de la vie et de l'amour. Le trouverait-il comme ça, il n'en était pas sûr, mais il voulait essayer. Les pages défilent, les photos se succèdent, il se dit que ce n'est pas pour aujourd'hui... jusqu'à ce que... jusqu'à ce qu'il la voit. Katia... une peau de pêche, les joues légèrement rosées, une bouche bien dessinée qui semble ne vouloir que sourire, et son regard surtout, ce regard, plein de lumière, de profondeur, d'intensité. Un visage d'ange qui semble si habité. Il a l'impression qu'elle le regarde, qu'elle le choisit, Katia... Il reste longtemps immobile, le regard plongé, absorbé par cette image envoûtante. C'est elle... sa poupée russe, sa future femme. Il n'est pas fou, il sait que ce qu'elle veut c'est sortir de sa misère, venir en France, avoir les papiers. Il le sait mais il se dit que peut-être il y aura autre chose, que peut-être elle le choisira, il ne sait pas pourquoi mais quelque part, il y croit. Il n'est pas vicieux, il ne veut pas profiter d'elle, de sa faiblesse, ce qu'il veut c'est tenter , tenter sa chance. Il imprime la photographie, la regarde, lui sourit, la place sous son oreiller. Avant de s'endormir, il s'agenouille près de sa fenêtre, regarde les étoiles, met les mains sur son cœur, et demande tout bas «  Puissais-je la rendre heureuse. »

 

Les étoiles l'ont-elles entendues... une fée a-t-elle trouvé cette demande honnête... Toujours est-il que...

 

Les années ont passé, beaucoup d'années, il la regarde, sa Katia, penchée sur sa broderie, son petit polaire sur les genoux, ses petites lunettes rondes sur le bout de son nez, ses rides de sourire au coin de yeux, ses cheveux fins tenus en chignon, il l'a regarde sa belle, sa douce, il la regarde et il a chaud au cœur. Elle relève la tête vers lui, ses yeux brillants et malicieux n'ont pas perdus de leurs éclats avec l'âge, et avec son accent qu'elle a toujours gardé, elle lui dit :«  Qu'est ce que tu as à me regarder comme ça ,moï daragoï (mon chéri) ? » Il se lève, va vers elle embrasse son front. «  Je te regarde mon trésor, parce que tu es ce que j'ai de plus précieux. » Il la prend dans ses bras tout tendrement et la berce doucement, elle pose ses mains sur les siennes, ah que c'est bon si bon de s'aimer ainsi.

 

 

 

merci à Leiloona qui propose ses ateliers d'écriture sur http://www.bricabook.fr/ 

 



15/02/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres