Mes petites créations ...

Mes petites créations ...

Le message du sphinx

luxor

 

M'y voici, ce voyage que l'on s'était promis, que j'avais rêvé, organisé, planifié il y a 14 ans, je le fais aujourd'hui. Aujourd'hui et sans toi. J'ai toujours souhaité découvrir ce pays, le Nil, les pyramides, Louksor, ses dieux et légendes. J'ai sans doute trop lu d'histoires sur Cléopâtre, je me suis prise pour la reine d’Égypte, je t'aurai voulu mon Marc Antoine passionné. Je suis là, accompagnée d'un groupe de retraités en quête d'aventures, je suis si seule parmi ces gens. J'ai cru que j'en serai capable, notre voyage de noces sans toi... je me suis voulue affranchie, libre de réaliser mes envies. Tu es plus là que nulle part ailleurs, quel paradoxe, là où pourtant tu n'as jamais été. On aurait dû partir le 20 juin, je suis restée toute la journée mes billets à la main, espérant que tu viendrais quand même, toi qui m'a laissée seule dans ma robe blanche, seule devant le maire et nos familles, seule à t'attendre. On a cru que tu avais eu un accident... tu avais juste changé d'avis. Tu m'as dit plus tard t'être laisser embarquer dans tout ça sans pouvoir faire marche arrière, quelle justification pour te dédouaner de ta lâcheté. Tu m'as brisée, humiliée, détruite. Je te croyais mon avenir, l'homme de ma vie, le père de mes enfants, tu n'es rien, que ce parfum d'amertume dans ma gorge, que ce goût de vie gâchée, que ces rides au coin de ma bouche, rides de moue désagréable. Je n'ai plus jamais pleuré, je suis devenue si sèche, maigre et aigrie. J'ai perdu mon sourire, ma gourmandise, je suis une vieille teigne malheureuse. Je me hais, je hais qui je suis, ce que je suis devenue.

Me voici devant le sphinx, c'est moi qui est une énigme pour lui, comment, comment refaire confiance à la vie ? Je veux changer de cap, je veux arrêter de survivre pour à nouveau vivre, je veux de la paix et du bonheur. Je veux me laver de cette vie et renaître.

«  Madame s'il vous plaît, il faut rejoindre le car.

- Non, j'attends la réponse du sphinx.

- Du sphinx... Le sphinx vous répondra dans votre sommeil madame, demain vous saurez. »

J'ai rejoins le car, et cette nuit là, c'est vrai, j'ai rêvé. J'étais dans le désert, j'avais soif, je cassais une pierre et miracle, à l intérieur de l'eau ruisselait, je m'en déshydratais, puis l'eau se répandait sur le sol, et de nulle part des fleurs jaillissaient. Je me suis réveillée des larmes coulaient sur mes joues, mon cœur tel cette pierre voulait se réveiller et répandre son amour. J'ai décidé de briser son armure et de le laisser me guider pour que renaisse la beauté.

 

 

merci à Leiloona qui propose ses ateliers d'écriture sur http://www.bricabook.fr/ 

 

photo de Romaric Cazaux

 



07/03/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres